Augmentation mammaire, implant ou lipofilling, comment choisir ?

Augmentation mammaire poitrine parfaite

L’augmentation mammaire est un acte chirurgical à visée esthétique autant que réparatrice. Elle peut intervenir pour corriger des imperfections/malformations des seins dues à un accident, une maladie ou à une hypoplasie congénitale. Aussi, le complexe des seins trop petits, les reconstructions mammaires après cancer du sein peuvent en susciter la requête.

Face à ces diverses préoccupations auxquelles l’augmentation mammaire apporte réponse, les avancées médicales ont permis de développer plusieurs méthodes pour l’accroissement du volume des seins chez les patientes. Il s’agit principalement de la technique de l’implant mammaire (prothèse) et de l’injection de graisse (lipofilling). Lisez cet article pour mieux découvrir ces interventions.

Augmentation mammaire : Définition

Encore appelée plastie mammaire, l’augmentation mammaire est une opération chirurgicale consistant à accroitre la forme, la taille ainsi que le volume des seins. Elle est praticable à partir de 18 ans et vous pouvez en faire la demande à tout moment de votre vie. Toutefois, il faut préciser qu’elle est conseillée pour des poitrines qui sont asymétriques, peu ou non développées, abîmées par les grossesses ou qui souffrent de malformation.

Il existe principalement deux techniques d’augmentation mammaire. Il s’agit de la technique de l’implant mammaire et de celle de lipofilling. La première se réalise grâce à l’insertion des implants en silicone à l’arrière ou l’avant du muscle torse. Par contre, la deuxième se fait via une injection de graisse.

La technique de l’implant

Pour augmenter ses seins grâce à la technique des implants mammaires, il faut discuter du choix de la prothèse avec le chirurgien. Vous aurez le choix entre les prothèses anatomiques et les prothèses mammaires rondes. Cependant, le principe d’une prothèse mammaire demeure le même, peu importe le type d’implant. Il est généralement constitué d’une enveloppe de 3 couches de silicone médicale. Ce sont uniquement les caractéristiques qui peuvent varier.

Les prothèses anatomiques

Ces implants font une reproduction naturelle de la forme du sein. Elles peuvent être en forme de poire ou de goutte et sont plus convenables aux patients qui sont plutôt minces. Cependant, les prothèses anatomiques ne sont presque plus utilisées sur le territoire français. En effet, il s’agit de prothèses macro-texturées qui sont dorénavant proscrites. Il existe également des prothèses anatomiques qui sont non texturées certes, mais elles présentent un risque de rotation. Certains modèles peuvent être fixés au thorax afin d’éviter qu’elles ne tournent, mais la Sécurité sociale ne vous les remboursera pas.

Les prothèses rondes

Ces prothèses sont les plus utilisées. En effet, elles offrent un résultat plus rond et moins naturel certes, mais elles ont pour atout de ne pas altérer la forme de votre poitrine ou de vos seins en cas de rotation. Il existe des modèles plus ergonomiques qui contiennent un gel élastique et visqueux qui meut avec les mouvements de la patiente qui les porte.

Aujourd’hui, les prothèses les plus posées sont constituées d’une enveloppe de silicone. Elles peuvent être composées du gel de silicone, de l’hydrogel. En effet, ces implants préremplis de gel sont très fiables et se rapprochent plus de la consistance d’un sein.

Les avantages de l’implant mammaire

La pose des implants mammaires est très simple et se réalise sur une durée d’hospitalisation très courte. De plus, la prothèse s’introduit par la cicatrice de la chirurgie mammaire non conservatrice. Ainsi, avec cette méthode, il n’y a pas d’incision. Donc, vous n’aurez pas de cicatrice supplémentaire. Aussi, il faut préciser que cette technique n’exige ou ne nécessite pas un prélèvement de tissus d’une autre partie du corps. Les implants mammaires offres des augmentations plus importantes que la méthode de lipofilling.

Par ailleurs, il faut noter que la pose des implants mammaires vous permet parfois de corriger une ptôse mammaire modérée. Le gel contenu dans la prothèse est très souple. Cela vous permettra d’avoir permet des seins plus volumineux et surtout, très naturels au toucher. Par ailleurs, le choix de la taille de la prothèse vous permet de connaître la future forme de votre sein avant l’opération.

La technique de lipofilling mammaire

Acte de chirurgie esthétique, le lipofilling mammaire consiste à faire une injection de graisse dans la poitrine de la patiente. Cette matière grasse se prélève par lipoaspiration (liposuccion) sur une ou diverses parties du corps de celle-ci. Il peut s’agir du ventre, de la culotte de cheval ou des poignées d’amour. Elle est ensuite réinjectée après purification dans les seins de la patiente.

La prérogative de cette méthode est qu’elle vous permet de bénéficier d’une augmentation mammaire sans recourir à un corps étranger. En outre, l’opération s’effectue en ambulatoire sous une anesthésie générale. Toutefois, cette technique permet de gagner environ un bonnet par prise, donc moins qu’avec un implant.

En somme, il faut retenir que l’augmentation mammaire est une solution à visée esthétique et réparatrice. Elle se réalise par deux méthodes : la technique de prothèse et de lipofilling. La technique à choisir dépendra de la forme de votre poitrine ou de votre problème. Pour cela, il est conseillé de bien discuter avec le chirurgien pour savoir la méthode qui vous convient le plus.