Bien faire la différence entre cryolipolyse et cryothérapie

cryolipolyse différence

La cryolipolyse et la cryothérapie sont deux méthodes utilisant le froid comme moyen de traitement. A partir de cela, certaines erreurs peuvent être faites, surtout dans l’utilisation pour aider ou participer à la perte de poids.
Pourtant, elles sont totalement différentes l’une de l’autre. La cryothérapie, également appelée “thérapie par le froid” permet de soulager les douleurs ou d’aider à la récupération musculaire après un effort physique particulièrement.
La cryolipolyse est une technique visant à “détruire” la graisse grâce au froid, en particulier les amas graisseux localisés et très récalcitrants.
Comment bien faire la différence entre cryolipolyse et cryothérapie ? 

La cryothérapie : quelles sont ses spécificités ? 

A la base, la cryothérapie est surtout utilisée pour apaiser les douleurs musculaires chez les sportifs de haut niveau, comme les tendinites ou les entorses, entre autres. La cryothérapie utilise de l’azote liquide décompressé de manière à atteindre des températures extrêmement basses. Sous la forme d’un froid sec et plutôt vif, l’azote est alors diffusé sur le corps dans son intégralité. Les températures peuvent varier aux alentours de -150°C. Cela aide alors les patients qui y ont recours à augmenter leur capacité de résistance au froid. Cela crée un véritable choc thermique, lequel est la base de la cryothérapie et de ses bienfaits. 

Lors d’une séance de cryothérapie, le patient se tient debout dans une cabine appelé cryosauna. Seule la tête reste à l’extérieur. La séance doit durer en moyenne entre 1’30 et 3 minutes pour être réellement efficace. Il est possible de se rendre en clinique mais également en instituts de beauté ou en centre de thalassothérapie et de cryothérapie pour bénéficier d’une séance de thérapie par le froid. 

La cryothérapie est donc l’apanage des sportifs de plus ou moins haut niveau. Elle permet de récupérer après une très longue séance de running ou une compétition en modifiant le flux sanguin. Cela entraîne le drainage des tissus, les muscles sont assouplis et détoxifiés. 

Certaines personnes font également appel à la cryothérapie pour leur bien-être. Cette technique peut aider les patients souffrant d’insomnies ou de troubles du sommeil mais également sujets à un stress intense. Le froid aidant à la sécrétion d’endorphines, la cryothérapie permet donc de lutter contre les sensations de fatigue, de stress ou d’anxiété. 

La cryolipolyse, un nouveau traitement efficace 

La cryolipolyse est une technique différente, n’ayant pas les mêmes bienfaits, mais tout aussi efficace. Egalement appelée coolsculpting, cette méthode nécessite que la zone à traiter possède un bourrelet de graisse d’un minimum de 3 cm d’envergure pour être réalisée. Lors de la séance, le pli graisseux est aspiré à l’aide d’une ventouse (criode) qui “congèle” la partie du corps de laquelle la patiente souhaite diminuer le volume graisseux. Ce n’est donc pas une méthode qui convient à tout le monde. 

Pour réaliser une séance de cryolipolyse, il faut utiliser une machine spécifique : le Zeltiq, seul objet du genre sur le marché de l’esthétique à l’heure actuelle. Cette machine équipée de ventouses permet de s’adapter à la zone du corps traitée et d’évaluer la température idéale à utiliser selon l’épaisseur des tissus du patient. Ainsi, les cellules graisseuses sont détruites mais la peau du patient ne subit aucun dommage (lésions ou brûlures). 

Il est possible de traiter plusieurs zones avec la cryolipolyse : 

  • jambes, 
  • bras,
  • ventre
  • et les fesses.

Après la séance, la peau est toujours “congelée”, il convient donc de la réchauffer, de lui rendre son aspect normal et de retendre les tissus. 

La cryolipolyse permet d’éliminer, en 3 séances maximum, avec deux mois d’intervalles plus de 80% des cellules graisseuses de la zone traitée. C’est une solution qui permet d’éviter le recours à une liposuccion ou tout autre opération de chirurgie esthétique plus lourde. La graisse sous-cutanée est immédiatement détruite et ne se régénère pas. Ainsi, le résultat est visible au bout d’à peine quelques semaines.